Oui, car le processus est déjà enclenché.
L'idéal serait de pouvoir intervenir à ce moment-là, mais il en faut malheureusement  souvent plus à la personne pour qu'elle commence à prendre les mesures nécessaires pour éviter une aggravation. Il est indispensable de sortir de l'isolement et de se faire accompagner le plus tôt possible.